Viewing page 5 of 74

- 3 -

Je me suis laissé dire qu'il y avait, en France, des tribunaux dont la compétence dépasse celle qu'il faut pour régler les simples différents commerciaux. Je n'en suis, pour le moment encore, qu'à me demander si tel est le cas également ici.

Qu'en pensez-vous?

Pour en terminer, je suis tout disposé à déposer "in escrow" la somme de $6.000 au bénéfice du ou des propriétaires de la tapisserie que j'ai achetée par votre intermédiaire et à verser à votre Maison 5 % du prix [[underlined]] véritable [[/underlined]] qu'elle a versé pour la tapisserie, au propriétaire ou aux propriétaires de cette dernière, en espèces.

Je veux, malgré tout, demeurer convaincu, eu égard à nos bonnes relations personnelles, que vous finirez par comprendre qu'il fait enfin mettre "cartes sur table" et que ce petit différent pourra de la sorte seulement se régler, entre nous, sans que je doive confier ce soin à mes conseils.

Bien sincèrement à vous,

(s) CASSEL

[[underlined]] Bon [[/underlined]] Cassel van Doorn.

P. S.  A la réflexion et pour simplifier mon existence, ce que je continuerai à fair en cessant mes rapports avec votre Maison, je vous envoie un nouveau chèque ci-joint No. 362, de l'import de $6.000 [[underlined]] destiné au vendeur ou vendeurs de la tapisserie [[/underlined]], que je suis bien obligé de faire à votre nom puisque vous continuez à me refuser le leur.

Je découvrirai toutefois ce dernier et me réserve le droit de faire connaître le montant de ce chéque aux propriétaires.

Quant à votre commission, j'attendrai, pour vous la payer éventuellement, que vous me fassiez connaître, ou que j'apprenne, le montant [[underlined]] exact [[/underlined]] qui aura été versé par votre Maison au propriétaire ou aux propriétaires de la tapisserie, en espèces.

Vous êtes tout à fait libres de me poursuivre, dans l'intervelle, pour obtenir le paiement de la commission.

Je ne considérerai pa cet acte comme plus inimical que celui que vous avez commis spontanément contre moi et, peut-être, de cette facon, arriverai-je à faire jeter sur cette vilaine affaire la pleine lumière que jusqu'ici vous m'avez refusée.

(s) CASSEL

Une annexe : chèque. 
Please note that the language and terminology used in this collection reflects the context and culture of the time of its creation, and may include culturally sensitive information. As an historical document, its contents may be at odds with contemporary views and terminology. The information within this collection does not reflect the views of the Smithsonian Institution, but is available in its original form to facilitate research. For questions or comments regarding sensitive content, access, and use related to this collection, please contact transcribe@si.edu.