Viewing page 120 of 400

[[a clipped-out copy of a newspaper article has been taped into the book]]
161

l'Aérophile, 1er-15 Juin 1916

Les Aviateurs Américains dans l'Armée Française

Parmi les témoignages de sympathie agissante prodiqués par la patrie de Washington au pays de La Fayette, il n'en est pas de plus eclatants et de plus typiques que l'existence, dans notre armee de l'air, d'une escadrille composée de pilotes americains, venus spontanément mettre leur courage et leur dévouement au service de la France.

Deux aviateurs américains, MM. Frazier Curtiss et Norman Prince, de Marblehead (Massachusetts) résolus à venir combattre dans nos rangs voyaient se grouper autour d'eux d'autres jeunes Américains, MM. James Bach, Elliott Cowsin, H.-G. Gérin, Bert Hall, D.-G. Masson, Andrew Ruel et William Thaw, pour la plupart étudiants des universités américaines.  Arrivés à Paris au début de 1915, ils s’engagèrent tous dans notre armée.  Leur instruction s'acheva dans deux de nos ecoles d'aviation militaire; ils furent d'abord affectés à la défense aérienne de Paris, puis répartis dans des escadrilles du front où ils se distinguèrent brillamment.

Entre temps, plusieurs de leurs jeunes compatriotes suivaient leur exemple, si bien qu'à la fin de 1915, notre aviation militaire ne comptait pas moins de trente aviateurs militaires, pilotes ou élèves américains.  Certains firent preuve de tant de courage, d'habileté et d'un si haut esprit militaire, que notre commandement les a groupés en aune escadrille d'élite, uniquement munie d'appareils de chasse Nieuport et comprenant un officier, des sous-officiers et des caporaux pilotes américains.  Le chef d'escadrille, le capitaine T..., seul, est Français.

[[a photo of Willian Thaw]] [[caption]] Américain. Né le Août 1893, à Pittsburg.  Brevet de pilote d'hydravion de l'Aé.C.F. No 2, du 16 Avril 1914, sur Curtiss.[[/caption]]

C'est dans cette escadrille qui le 23 mai, vers 8 heures du matin, évoluant par 4.000 mètres de hauteur, fonçait dans les parages d'etain, sur toute une troupe de Fokkers et d'Aviatiks en abattait deux à coups de mitrailleuses, en démontait un troisième et mettait le reste en fuite.

Dans les dix jours qui ont précédé le 28 mai, cette escadrille a obtenu les résultats suivants:

Le sergent Elliot Cowdin a attaqué douze avions allemands et en a descendu un.  Le sergent Kiffen Rockwell a abattu un aéroplane L.V.G. Le sergent Bert Hall mitraille un avion allemand qui tombe en flammes sur le sol, le lietenant William Thaw abat un Fokker.

M. Kiffen Rockwell, dès le début de la guerre s'était engagé dans la légion étrangère.  Il entra dans l'aviation à la suite d'une blessure.  Il est proposé pour la médaille militaire.

Les deux autres aviateurs américains que nous avons cités ont aussi les plus glorieux états de service.

[[italic]]Dès le mois de mai 1915, M. William Thaw, alors caporal, aujourd'hui sous-lieutenant, obtenait la belle citation suivante:
A toujours fait preuve des plus belles qualités de bravoure et de sang-froid.  A deux reprises, au cours de voyages d'observation, a eu son avion violemment canonné et [[?]] par des éclats d'obus, causant de gros dommages.  A, néanmoins, continué à observer les positions ennemies et n'est rentré qu’après l'accomplissement intégral de sa mission.[[/italic]]

En juin 1915, le sergent Elliot Cowdin avait été, à son tour, cité à l'ordre de l'armée.

[[italic]]Excellent pilote, qui, pilote, qui, plusieurs fois, a attaque des avions ennemis.  Le 26 juin 1915, rencontrant simultanément deux avions allemands, les a attaqués et les força successivement à descendre.  A eu son avion et son moteur gravement endommagés par le tir des avions allemands et a reçu plusieurs éclats dans son casque.[[/italic]]

[[a photo of Elliot Cowdin]][[caption]] Américain.  Né le 3 Mars 1886, â New-York.  Brevet de l'Aé.C.F. No 1892, dn 29 Avril 1915, sur Blériot.[[/caption]]

Tout récemment, le sergent Cowdin gagnait une autre citation en descendant un avion allemand devant Verdun.

En août 1915, le sergent Norman Prince était cité en ces termes:

[[italic]] A toujours fait preuve de beaucoup d'audace et de sang froid.  Toujours impatient de partir, il a pris part à le nombreuses expéditions de bombardement particulièrement heureuses, dans une région difficile en raison du feu violent de l'artillerie ennemie. [[/italic]]

L'escadrille américaine vient d'être glorieusement éprouvée : Le 23 juin, le sergent Victor Chapman a trouvé une mort héroïque sur le front de Verdun.  Le captaine T..., les sergents Prince et Lisbery, se battaient contre quatre avions allemands, lorsque Chapman se précipita au milieu des ennemis avec un courage magnifique et descendit trois appareils dans les lignes allemandes.  Percé de plusiers balles, le vaillant pilote fut tué sur le coup, mais sa mort permit à ses camarades de rentrer indemnes dans les lignes françaises.

Quelques jours avant, le sergent Barnsley, originaire du Texas, était blessé au ventre, d'une balle de mitrailleuse, au cours des engagements aériens qui eurent lieu contre une escadrille allemande dans la région de Bar-le-Duc.  Le sergent Barnsley est titulaire de la médaille militaire et de la Croix de guerre.

Il n'y a rien à ajouter à d'aussi témoignages, a des faits aussi glorieux, mais nous devons pourtant remercier les hommes de coeur dont l’héroïsme désintéressé apparaît comme une nouvelle et magnifique marque de l'amitié séculaire qui unit par-dessus les mers l'Amérique et la France, dans le culte du droit et de la liberté.
Please note that the language and terminology used in this collection reflects the context and culture of the time of its creation, and may include culturally sensitive information. As an historical document, its contents may be at odds with contemporary views and terminology. The information within this collection does not reflect the views of the Smithsonian Institution, but is available in its original form to facilitate research. For questions or comments regarding sensitive content, access, and use related to this collection, please contact transcribe@si.edu.